Array ( )

Blogue

Par : Jean-Philippe Dauphinais

01 novembre 2017

La fréquence de diffusion et l’aveuglement publicitaire.

En publicité (traditionnelle ou numérique), un phénomène demeure indéniable: chaque individu réagira d'une manière différente au message auquel il est exposé. Certains vont être attiré par son message percutant, par la qualité du visuel ou encore par la promotion s’y rattachant (escompte, liquidation, etc). La manière dont le message publicitaire est diffusé est souvent la clé. Lorsqu’on parle de diffusion, plusieurs variables sont prisent en compte, mais celle qui nous intéresse ici est  la fréquence de diffusion.

La fréquence de diffusion

C’est une métrique super importante à considérer lors de nos efforts publicitaires. Que ce soit pour une campagne Facebook ou Google la fréquence de diffusion joue un rôle clé dans la qualité de votre campagne. Elle détermine le nombre de fois qu’un utilisateur voit votre publicité (également appelé impression).

Dès que votre publicité Facebook apparaît dans le fil d’actualité ou que votre bannière sur le réseau Google est diffusée sur un site Web, on obtient une impression.

Deuxième concept: la portée (reach)

La portée constitue le nombre de total de personnes uniques rejointes par la publicité. Par exemple, une publicité pourrait obtenir, au terme d’une campagne, 100 000 impressions, mais avoir rejoint 50 000 utilisateurs différents. Dans cet exemple, la fréquence moyenne serait donc de 2.

 

Fréquence = Impression/portée

Il se peut aussi, dans certains cas, que la même annonce soit vue sur différents appareils (mobile, tablette, ordinateur de bureau) dû aux cookies de navigation.

Alors pourquoi vouloir contrôler le nombre de fois que votre publicités est vue par votre public cible? Comme on dit en anglais : ‘’The more the better’’!

 

Comme démontré par Comscore et DoubleClick l’internaute moyen est soumis à plus de 1707 bannières publicitaires chaque mois! Difficile de pouvoir tirer son épingle du jeu avec autant de joueurs voulant s’arracher la microscopique part d’attention disponible par les utilisateurs.


C’est pour cette raison que nous ne voulons jamais tomber dans une phase d’aveuglement publicitaire: ce moment où notre publicité n’est plus perceptible par notre public, mais où le budget continu d’être utilisé. Quelques indices qui peuvent vous indiquer que vos publicités sont trop fréquente :

  • Le CTR (Taux de clic) est en chute libre

  • Le coût par clic est en augmentation constante

  • Le taux de conversion (gens qui accomplissent l’action désiré de votre campagne) est également en diminution.

  • Le qualitatif: vous-même trouvez que vos visuels sont dû pour un petit relooking!

 

Quelques trucs pour contrer l’aveuglement publicitaire :

  1. Il vous est possible de limiter le nombre d’expositions d’une publicité sur le Réseau Display de Google : voici comment. Ceci aura pour effet d’avoir une atteinte limite par personne.

  2. Modifier régulièrement vos visuels! Nous suggérons à tous nos clients de revoir leurs visuels au minimum tous les mois. De cette façon on maximise nos chances d’avoir une portée de qualité auprès de notre clientèle.

  3. Révisez régulièrement vos publicités Facebook en analysant les données fournies par la campagne (performance, retour sur investissement) OU implantez une fréquence maximale par personne : voici comment!

 

C’est quoi la fréquence idéale?

En fait, il n’y en a pas vraiment, la vraie façon de le découvrir est d’effectuer des tests envers votre clientèle et voir si les performances sont au rendez-vous. Par contre, il faut considérer chaque plateforme comme une opportunité distincte d’atteindre notre consommateur. Astuce: vous pouvez analyser votre fréquence sur une durée d’une semaine par exemple, et ainsi statuer sur une fréquence maximale (entre 1 et 3 pourrait être une bonne balise, le cas échéant).

Faire varier votre contenu dépendamment de la plateforme est la clé pour être présent le plus souvent possible, sans nécessairement harceler votre consommateur!

Reach-18days-period.png

Prenez par exemple Facebook, les sites Web (blogs) et Youtube. Chaque endroit est en soi un moyen de capitaliser sur une opportunité auprès de votre consommateur avec une présentation unique en son genre.

Voici exemple de ce qui pourrait être développé: imaginez-vous que vous êtes une entreprise de service.

  1. Votre consommateur fait une recherche par mot clé sur Google. Stratégie d’achat de mots clés

google-adwords-1.png

  1. Une fois sur votre site web, on utilise les cookies de navigation pour une audience de remarketing. Prochaine étape : Publicité sur le Facebook de notre consommateur ciblé. La durée entre la période d’atteinte variera dépendamment de votre secteur d’activité.

11409192_551955774951949_1634021940_n.png

  1. Un certain temps après, une publicité Youtube qui se présentera avant le visionnement du vidéo principal.

Youtube-ad-types.jpg

  1. Finalement, des bannières publicitaires présentes sur les blogs et sites web clés à votre industrie.

Display-Retargeting-Ads.png


 

De cette manière, on s’assure d’avoir une présence complète, on ne met pas nos oeufs dans le même panier et surtout nos publicités sont variées!

Évidemment, sur papier ça a  l’air simple. En réalité, il faut avoir du contenu de qualité et un message percutant, mais l’exemple ci-haut vous donne une idée de comment varier votre contenu et assurer une portée maximale à votre audience.

 

Atteignez vos objectifs De référencement web avec rablab

Nous utilisons les meilleurs outils d’analyse disponible sur le marché pour faire croître votre entreprise. Le marketing web n’a jamais été aussi facile!

Contactez-nous

Plan du site